Journée de Bienne 2019

La subsidiarité - un défi permanent

Jeudi, 14 mars 2019,  Palais des Congrès Bienne

L’aide sociale n’est octroyée que lorsque la personne dans le besoin n’est pas en mesure de subvenir par ses propres moyens à son existence et qu’une aide de la part de tiers, par exemple des prestations des assurances sociales, ne peuvent soit pas être obtenues à temps ou pas du tout. Il n’existe pas de droit au choix entre des sources d’aide en amont de l’aide sociale et l’aide sociale elle-même.

Cependant les services sociaux constatent en réalité qu’un nombre considérable de personnes ont besoin d’être soutenues par l’aide sociale, parce que les prestations auxquelles elles auraient en principe un droit légal ne sont pas disponibles à temps ou pas dans une mesure suffisante. Il en découle que l’aide sociale se voit dans l’obligation d’avancer de l’argent, à l’instar d’une banque de crédit, jusqu’à ce que les prestations des assurances sociales, les contributions d’entretien, les actions en dommages-intérêts ou les bourses d’études soient versées.

La Journée nationale de Bienne propose une plate-forme de présentation et de discussion autour de l’influence des mutations structurelles sur le fonctionnement de l’Etat social et ses répercussions sur la subsidiarité. Les professionnelles et professionnels du terrain recevront des contributions et suggestions pour leur travail quotidien.

Lieu
Palais des Congrès, rue Centrale 60, 2505 Bienne

Coûts de participation
Membres de la CSIAS: CHF 280.–
Non membres: CHF 330.–

Inscription
Avant le 28 février 2019. En cas d’annulation après le 28 février 2019, les coûts de participation resteront dûs.