Algorithme pour améliorer les possibilités d’emploi des réfugiés

Les demandeurs d'asile et les étrangers admis à titre provisoire peuvent en principe exercer une activité lucrative en Suisse, mais uniquement dans le canton auquel la Confédération les attribue dans le cadre de la procédure d'asile. Les considérations relatives à l'intégration sur le marché du travail et à l'emploi des demandeurs d'asile ne sont pas au premier plan de l'allocation.

L'ETH Zurich et l'Université de Stanford concluent dans une nouvelle publication que si l'allocation cantonale est mieux adaptée à l'intégration des réfugiées sur le marché de travail, leur taux d'emploi pourrait être supérieur de 73% à celui d'aujourd'hui. La distribution se fera à l'aide d'un algorithme.

Communiqué de presse ETH (en allemand ou en anglais)